S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Les petites affinités d'IBM pour Firefox

IBM vient de décider que le navigateur de la Fondation Mozzarella serait distribué à ses plus de 300.000 employés. Le but est réellement de permettre à ses salariés de tester l'alternative et de former les équipes techniques à tout ce qui touche à Firefox, de l'installation à la résolution des problèmes.

On pourrait aussi bien dire que le mouvement n'a strictement rien de vraiment étonnant : Big Blue ne ménage pas ses efforts pour cacher son intéressement à tout ce qui touche à l'open source. Bien sûr, une société comme IBM fait rarement dans l'altruisme mais le petit panda rouge peut fêter cette petite "victoire".

Qu'un géant comme IBM s'intéresse à Firefox est une marque de reconnaissance, mais le mouvement lui-même provoquera des remous et accentuera l'image de crédibilité du navigateur. Firefox permet ainsi à IBM de tester une alternative à Internet Explorer et donc d'être moins dépendant du géant de Redmond. Pour une société qui manipule des standards et formats libres constamment, il était également temps de se doter d'un logiciel libre capable de tester tous ces standards.

Mais jusqu'où IBM peut-il migrer vers Firefox ? Pas nécessairement très loin à cause d'une somme importante de technologies liées à Microsoft pour les Intranet, notamment les inévitables ActiveX, comme dans beaucoup d'autres structures. Les ActiveX n'étant pas pris en charge par Firefox (tant mieux répondront certains), la migration serait longue et coûteuse.
Source : Ars Technica
Publiée le 16/05/2005 à 10:27

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;