S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Les emoticons personnalisés : un brevet à scandale

Un brevet déposé par Microsoft en janvier 2004, et publié par l'USPTO (US Patent and Trademark Office) le 21 juillet dernier vient de faire scandale chez la communauté du libre, qui le qualifie de « très dangereux ».

Le brevet créé une licence sur le système qui a pour principe d'utiliser plusieurs pixels pour en faire un émoticône personnalisé, en lui assignant un code et en reconstruisant le smiley personnalisé après transmission à l'interlocuteur. Vous l'aurez deviné, ce brevet concerne notamment le système utilisé par MSN Messenger, qui permet de se faire ses propres émoticônes et de les utiliser dans ses conversations écrites.

C'est Mark Taylor, directeur de l'Open Source Consortium, qui est monté au créneau vendredi dernier, affirmant haut et fort son opposition à l'appropriation d'un concept si basique, comparant l'initiative de Microsoft à une plaisanterie absurde et immature qu'il se serait plutôt attendu à voir de la part d'une communauté de joyeux lurons.

« Nous semblons désormais vivre dans un monde où même la plus risible des paranoïas fantaisistes sur le contrôle commercial de simples concepts sociaux fait l'objet du travail réel d'une armée d'avocats appartenant à l'une des plus puissantes sociétés de la planète » lance-t-il, expliquant que ce brevet s'approprie une des bases de la communication humaine. « Les émoticônes sont une forme de langage, et une jurisprudence qui admet l'enregistrement d'une licence sur une construction linguistique est très dangereuse. »

Selon Jonas Maebe, porte-parole de la FFII (Foundation for a Free Information Infrastructure), ce brevet est clairement destiné à protéger les techniques de MSN Messenger, pour maintenir la domination de Microsoft sur le juteux marché des messageries instantanées.

Ce brevet n'a pas encore été enregistré pour l'Europe, et se limite donc aux USA pour l'instant. Cependant en Europe, il existe déjà un brevet de Microsoft concernant l'inclusion de chaînes de texte permettant l'élaboration d'un autre langage...
Source : ZDNet UK
Publiée le 25/07/2005 à 11:22

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;