S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Le gouvernement français a un plan anti piratage

Comment endiguer le piratage tout en évitant un affrontement direct avec les internautes ? C'est ce sport qu'envisage de pratiquer sous peu le ministre de la Culture et de la Communication, Renaud Donnedieu de Vabre.

L’action va s’inscrire dans le cadre d’un plan d’urgence contre le piratage. Un plan qui aura un volet pédagogique et un volet de soutien à l’industrie de la musique.

Au rayon pédagogique, ce sont d'abord 500 000 guides édités en collaboration avec Forum des droits sur l’Internet qui vont être distribués dans les lycées et collèges de France. Ces guides seront accompagnés de journées pédagogiques intitulées « Tour de France des collèges », organisées par le ministère pour éduquer les foules de pirates en herbe, potentiels ou avérés.

L’aide en faveur de l’industrie musicale a débuté il y a déjà quelques semaines avec la création d'un « observatoire des échanges de contenus ». Une sorte de table ronde réunie pour avoir une idée claire sur le piratage puisque sa mission est de fournir des chiffres plus ou moins officiels sur ce phénomène. Les filières professionnelles pourront ainsi mesurer l’effet des campagnes de pub ou judiciaires par exemple ou des offres légales sur la masse des audio-consommateurs. Le ministre invite à ce titre les télévisions privées à venir négocier avec les maisons de disque.

Le coup de pouce pour l’industrie visera également le porte-monnaie. Des aides fiscales vont être allouées pour « sauvegarder l’emploi et l’effort de la production sur le catalogue français » (seulement?). Les maisons de disques devront en échange « s’engager pleinement dans le dialogue social ».

«Nous sortons d'une période où il n'y avait pas d'offres légales de substitution», souligne le ministre avant d’indiquer « Pour bien faire, il ne faut pas qu'il y ait un marché de captif ou des difficultés d'ordre technologique à son développement », plaidant ainsi pour une pleine compatibilité des formats. Ce n’est pas gagné...
Source : Le Figaro
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 04/03/2005 à 08:02

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;