S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Jeux violents : après le Michigan, la Californie, la Floride ?

Il était beau et sentait bon le sable chaud, mon sénateuuurr

Alex Diaz de la PortillaMi-octobre, le gouverneur Schwarzenegger signait la loi sur les jeux violents qui s’appliquera dans tous les points de vente de la Californie. A compter du 1er janvier 2006, vendeurs et loueurs de « jeux violents et sexuellement explicites » seront redevables d’une amende de 1000 dollars en cas de transaction avec un mineur. En plus, un gros autocollant blanc indiquera « pour majeur » sur la jaquette des jeux qui franchissent la ligne rouge.

Cette législation a semble-t-il inspiré quelques politiciens de Floride. Un sénateur vient tout juste de proposer un texte similaire dans cet Etat fédéré. Alex Diaz de la Portilla, le sénateur en question, s’attire d’ores et déjà les foudres de l’industrie du jeu vidéo qui, dans de pareils cas, évoque systématiquement la liberté de parole, protégée par le premier amendement.

La proposition SB492 de ce sénateur floridien adopte en fait les mêmes dispositions que la loi californienne. La seule différence est que la loi en gestation vise à aseptiser aussi bien les salles de bornes d’arcades que les boutiques.

Notons que les tribunaux américains ne sont pas restés indifférents aux arguments des professionnels du monde du jeu puisqu’ils ont déjà sanctionné les textes du même genre dans l’état de Washington, la ville d’Indianapolis et le conté de Saint Louis au Missouri.
Source : GameSpot
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 28/10/2005 à 10:03

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;