S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

D'autres nouvelles d'Internet Explorer 7.0

Après une actualité riche en nouvelles d'Apple, partons un peu chez un adversaire, à savoir Microsoft, et plus particulièrement Internet Explorer.

La version 7.0, attendue pour la fin de cette année ou le début de l'année prochaine, est censée marquer l'arrivée de Microsoft dans le domaine des logiciels sécurisés. D'après le géant de Redmond, il s'agit d'y mettre "le paquet" cette fois, car la marque dans son ensemble ne brille pas par son aura de sécurité.

Ce déficit dans l'image de la société a conduit au remaniement de l'ensemble des logiciels et a provoqué ce que les journalistes anglo-saxons appellent le "Longhorn reset". C'est le même type de combat qui semble être mené pour Internet Explorer 7.0 et disons le très franchement : ce n'est pas dommage.

L'un des principaux changements sera directement hérité de Longhorn et consistera à exécuter l'application avec des droits limités. Ces droits réduits devraient à eux seuls, en théorie, bloquer l'action des spywares, car la navigation à travers le web se fera dans un contexte de stricte lecture. Le nouveau système entraînera de profondes modifications dans la manière dont seront exécutés les fichiers, et des technologies contre le spoofing et le phishing feront leur apparition.

Autres points, autres sécurités : Internet Explorer 7.0 intègrera probablement la technologie anti-spyware héritée de Giant que Microsoft a racheté, et actuellement en phase Beta. La firme s'attache également à bloquer les attaques de type "cross-domain scripting" et à améliorer le support du SSL.

Au niveau des fonctionnalités, on en apprend un peu plus également. IE7 intègrera une gestion des flux RSS, ce qui devient à l'heure actuelle une fonction basique de tout navigateur moderne qui se respecte. La fonction d'impression sera améliorée, notamment le "fit-to-page" qui consiste à redimensionner le texte ou la page web pour qu'elle soit imprimée correctement.

Gordon Mangione, l'un des vice présidents et responsables de la sécurité chez Microsoft, a indiqué qu'une version destinée au monde de l'entreprise de son anti-spyware était bel et bien au programme. Celle-ci sera payante (à l'inverse de la version grand public) et donnera accès à des fonctions d'administration.
Source : eWeek
Publiée le 07/06/2005 à 12:05

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;