S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Concurrence : Microsoft finalement condamné en Corée

Et ca continue en Corée encore

La décision était attendue depuis de longs mois et sans cesse reportée. Microsoft est finalement sanctionnée en Corée du Sud et condamnée par la Fair Trade Commission (FTC) à plus de 27 millions d’euros (33 milliards de wons).

Fruit de quatre années d’enquêtes, la décision conclut donc à la violation du Monopoly Regulation and Fair Trade Act (MRFTA) par Microsoft. La Commission motive son choix en raison de la vente liée de Windows Media et de Messenger avec le système d’exploitation Windows, marché sur lequel Microsoft profite d’une domination et d’un monopole (voir le communiqué officiel en PDF).

La commission estime que de tels liens constituent « un abus de position dominante » sur un marché du lecteur Multimédia et de la messagerie instantanée dominé à 99% par Microsoft. Elle mentionne spécialement une violation de l’article 3-2 du MRFTA qui prohibe « d’agir de manière déraisonnable en interférant avec l’activité commerciale d’autres secteurs » et « d’agir déloyalement en excluant les concurrents ou de porter atteinte substantiellement au bénéfice des consommateurs ». Les licences Windows devront donc être également détachées du service de messagerie Messenger et de Windows Media Player Microsoft lors de la vente qui les liait jusqu’à présent.

L’origine de cette affaire aujourd’hui finalisée, est une plainte de Daum Communications. Ce dernier s'insurgeait contre la présence du service de messagerie Messenger dans l’OS. Peu de temps après, Real Networks ajouté sa voix aux critiques, relativement à la présence du lecteur multimédia. Alors que la machine judiciaire était lancée, Microsoft signait un peu tardivement des arrangements avec ces deux sociétés pour faire ces critiques : 30 millions de dollars au profit de Daum, pour la Corée, 761 millions de dollars avec Real, à l’échelle de la planète. La décision répond comme un écho à celle de la Commission européenne qui avait condamné de son côté la société à 487 millions d’euros pour des motifs en partie similaires.  Microsoft a d'ores et déjà annoncé qu'il fera appel de la décision, rapporte Reuters.
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 07/12/2005 à 10:09

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;