S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Facebook : 350 millions d'utilisateurs, gros changements à venir

Une vraie granularité sur les contrôles de vie privée

350 millions. C’est le nombre impressionnant d’utilisateurs de Facebook. C’est Mark Zuckerberg, le fondateur du service, qui l’a annoncé en personne dans un billet sur le blog de la société. Et puisque Facebook a grandi au point de créer de nouveaux soucis de sécurité et de respect de la vie privée, une mise à jour approche avec des changements conséquents.

facebook

Zuckerberg explique que le contexte d’utilisation de Facebook a changé. Lorsque le réseau a été créé, il était principalement utilisé par des étudiants. Les réseaux ont donc été mis en place : il s’agissait de groupes logiques centrés sur les établissements scolaires. Cette fonctionnalité a permis de retrouver rapidement des personnes rencontrées, de la même classe ou d’un bâtiment voisin sur les campus universitaires.

Le fondateur de Facebook indique que ces groupes logiques ont évolué cependant de manière exponentielle. Version après version, le service a ajouté des possibilités de plus en plus grandes, jusqu’à ajouter des groupes pour les villes, les régions, voire des pays entiers, même l'Inde et la Chine. Problème : au fur et à mesure que les groupes contiennent de personnes, le respect de la vie privée devient difficile à contrôler, d’autant que beaucoup d’utilisateurs ne sont pas au fait de ces réglages.

La suppression des réseaux régionaux

C’est ainsi qu’une grande mise à jour de Facebook se prépare. On savait déjà qu’une nouvelle interface était en préparation, plus proche de celle choisie par Microsoft pour son logiciel Fishbowl, puisque des utilisateurs ont pu s’en servir de manière aléatoire, pendant quelques heures ou quelques jours. Mais la plus grande nouveauté est que les réseaux régionaux vont être purement et simplement cassés.

Si vous faîtes par exemple partie du réseau « Paris », sachez qu’il n’existera bientôt plus. Pourquoi ? Parce que selon Mark Zuckerberg, leur rôle s’est dilué à cause des millions de personnes qui en font partie. Le principe même n’est plus pertinent, et ces groupes causent d’évidents problèmes de vie privée, car les réglages par défaut de Facebook peuvent amener des surprises désagréables. Et puisque l’on parle des réglages relatifs à la vie privée, une autre modification majeure est en approche.

Des paramètres de vie privée pour chaque élément du profil

Avec la prochaine mise à jour du service, il sera possible de définir précisément, pour chaque élément du profil, qui y accède. Exemple : une photo peut être accessible de manière publique, une autre aux amis, ou encore une autre aux amis et aux amis des amis. Cette augmentation de la granularité ne peut être que bénéfique, mais encore faut-il que les utilisateurs se donnent la peine de s’y pencher.

En prévision de ces importants changements, le service vous demandera dans les deux prochaines semaines de revoir vos paramètres de sécurité et de vie privée. Un message expliquera les changements et vous conduira vers une page pour effectuer les changements nécessaires. Une fois ces derniers accomplis, une page de confirmation montrera les différences pour que vous puissiez valider l’ensemble des actions. Pour simplifier la procédure, des recommandations basées sur les habitudes et les réglages en cours de l’utilisateur seront proposées.
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Publiée le 02/12/2009 à 10:13

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;