S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Hadopi : La Poste s'occupera du mécanisme de riposte graduée

Ce que Hadopi vous promet, La Poste vous l'apporte

Selon notre confrère Les Échos, le gouvernement devrait confier à Extelia le soin d'identifier et contacter les internautes hadopisés. Mais qui est Extelia ? Cette société est selon son site officiel née le 1er novembre 2008, de la reprise des activités « Externalisation des process clients » du Groupe Experian, par le Groupe La Poste.

frederic mitterrand hadopi fiches« Extelia fournit aux entreprises, aux administrations et aux institutions financières, des solutions leur permettant de construire une relation client fidèle et rentable, d’améliorer la gestion de leurs flux, de faciliter et sécuriser leurs échanges, d’optimiser leurs systèmes d’information » apprend-on. Désormais, Extelia s'occupera aussi des mauvais téléchargeurs.

Concrètement, Extelia proposera en automne prochain un prototype afin d'identifier et envoyer massivement des courriels d'avertissement voire des lettres recommandées aux internautes titulaires d'une ligne ayant permis le téléchargement illégal d'une oeuvre normalement payante.

Attention, la société ne s'occupera pas de traquer ces internautes. Cette tâche incombera uniquement aux ayants droit. Ces derniers contacteront ensuite Extelia pour la suite de la procédure. Enfin, Extelia se tournera vers les FAI afin de relier l'adresse IP, le nom de la personne titulaire de la ligne, et donc son email (et son adresse en cas d'envoi de lettre recommandée).

Selon Les Échos, Extelia doit s'occuper de « la réalisation, de l'hébergement et de la maintenance d'un prototype du système d'information gérant le mécanisme de riposte graduée confié à la Commission de protection des droits de l'Hadopi » ainsi que de la « gestion du prononcé des sanctions, du suivi de leur mise en oeuvre ou de leur report et de leur fin d'exécution ».

Reste enfin à choisir la société qui s'occupera de repérer et collecter les IP. « Nous attendons que la loi Hadopi 2 soit définitivement promulguée pour faire notre choix » a ainsi précisé Marc Guez, le directeur général de la SCPP (Société civile des producteurs phonographiques). « Deux sociétés restent en lice : AdVestigo et TMG » note-t-il. 
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 21/07/2009 à 11:53

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;