S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Google annonce son système d'exploitation Linux : Chrome OS

Atterrissage prévu pour le second semestre 2010

Microsoft vient de réagir à l'annonce de Google. Selon Robert Scoble, un blogueur spécialisé dans l'actualité du géant du logiciel, la déclaration au sujet de Chrome OS serait liée à celle de lundi prochain, date présumée de l'annonce officielle de Windows 7.



Dans le monde du logiciel, voilà qui sera sûrement « la » nouvelle de la journée : Google prépare un système d’exploitation pour les netbooks. Appelé Chrome OS et basé sur Linux, le but du système serait de démarrer aussi vite que possible pour donner un accès rapide au Web et à ses ressources, puisqu’il s’agit du cœur d’activité de la firme de Mountain View.

google logo

Un système complètement tourné vers le Web et ses services

Pour Google, trois priorités se détachent : la rapidité, la simplicité et la sécurité. Il aura sûrement fallu les travaux réalisés sur le navigateur Chrome et la plateforme Android pour accumuler l’expérience nécessaire à ce projet, mais la ligne conductrice sera la même : un retour aux bases et sur ce que doit être le produit en redessinant toute l’architecture de sécurité sous-jacente.

Le simple fait d’avoir le nom de Chrome OS en dit long sur les intentions du géant tentaculaire. L’éditeur possède un nombre important de services interconnectés, et un système central pour des machines comme les netbooks prendrait tout son sens : un ordinateur dédié au Web, dont l’interface et les services sont conçus par une société qui en a fait son domaine d’expertise. Google vise un ensemble simple et débarrassé des virus, malwares et autres mises à jour de sécurité. Un doux rêve ?

L’objectif est donc de donner accès au Web en quelques secondes. On sait que Google a toujours mis un point d’honneur à viser des performances élevées, et la firme va pour cela effectuer sur une base Linux le même type de travail que ce qui a été fait par Intel avec Moblin, basé sur la distribution Fedora : une concentration complète sur les fonctions définies, une optimisation des performances et une spécialisation pour l’architecture des netbooks. Puisque Chrome OS est dirigé vers les personnes qui passent une bonne partie de leur temps sur Internet, alors il faut en couvrir tous les besoins attachés par des produits de la maison.

Systèmes d'exploitation : la même guerre que pour les navigateurs ?

Évidemment, une telle déclaration, par une société qui est devenue l’une des principales dans le secteur informatique, ne manquera pas de faire réagir. Si Google annonce que le message est important pour les partenaires, avec qui les netbooks vont être créés, et la communauté, puisque le système sera open source plus tard dans l’année, on ne peut s’empêcher de penser à Microsoft et Apple. En fait, la guerre que l’on connaît dans les navigateurs pourrait tout à fait débarquer dans le monde des systèmes d’exploitation. Si les bénéfices sont les mêmes, les utilisateurs auront évidemment tout à gagner.

Microsoft a clairement annoncé la couleur il y a quelques mois : Windows XP représentait en février 96 % des netbooks vendus. De quoi largement donner envie de dévorer une part du gâteau, et Google est ambitieuse. La firme dispose en effet d’un ensemble complet et cohérent de services Web qui peuvent tout aussi bien fonctionner en ligne qu’en local, via Gears, pour une synchronisation ultérieure. Les netbooks ne représentent d’ailleurs qu’une étape puisque les ordinateurs plus classiques suivront. On sait en revanche que Chrome OS sera compatible avec les architectures x86 classiques, mais également ARM.

Gmail, qui vient d’ailleurs de perdre son appellation « bêta », Maps, Docs et tant d’autres pourront donc être concentrés bientôt sur un système qui leur est dévolu. On sait que Google ne se servira que de la base Linux mais que la sécurité et le gestionnaire de fenêtres seront probablement développés en interne. On ne sait rien de la disponibilité ni même de la façon dont Google pourrait gagner de l’argent avec un tel produit, car la firme n’a pas encore précisé s’il s’agissait d’un système payant ou non.
Source : Google
Publiée le 08/07/2009 à 10:28

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;