S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Un stockage magnétique 1000 fois plus dense et presque éternel

Le seigneur des cycles

Des cerveaux de l'institut allemand de recherche sur les matériaux de Leibniz viennent de trouver un nouveau moyen révolutionnaire de stocker des données numériques, le stockage à l'aide de cycles de carbone.

Cette technique serait 1000 fois plus dense que le stockage magnétique actuel, et elle ouvrirait une durée de vie bien plus importante. Le stockage magnétique d'aujourd'hui exploite des grains de cobalts constitués d'environ 50 000 atomes, groupés dans une structure hexagonale, c'est ici la condition même de leur propriété magnétique et surtout de leur capacité à rester dans la même position en résistant aux champs magnétiques externes, ce qui détermine la durée de vie du stockage du bit de donnée. Aujourd'hui on estime que le système permet de stocker sans modification les mêmes données de manière fiable pendant une dizaine d'années.

ring carbone mémoire cycle

Les chercheurs estiment que les progrès dans le domaine permettront de miniaturiser encore ces grains de cobalt dans une structure hexagonale de 15 000 atomes, mais pas moins, au risque de modifier la structure hexagonale de ces atomes et ainsi réduire drastiquement la durée de vie du stockage du bit en diminuant trop fortement la capacité du grain de cobalt à résister aux champs magnétiques tendant à modifier sa position au cours du temps.

Mais Ruijan Xiao, qui dirige la recherche sur le sujet, affirme que la solution est de placer le grain de cobalt dans un « anneau » hexagonal d'atomes de carbone, ou plus exactement un cycle de carbone, comme les molécules de benzène ou de graphène. Ceci permet alors de faire physiquement « croire » aux atomes de cobalt qu'ils sont groupés selon une structure hexagonale, et de réduire alors le grain de cobalt à un simple dimère de deux atomes.

La densité de stockage pourrait alors exploser : le cycle de benzène fait une taille de seulement 0,5 nm, contre 8 nm pour les grains de cobalts actuellement utilisés dans le stockage magnétique. On y ajoute la propriété des cycles de benzène ou de graphène d'augmenter extraordinairement la protection de l'orientation magnétique du grain de cobalt, et donc la durée de vie du stockage du bit correspondant, et on obtient un stockage presque parfait. Reste à savoir quand cette technique sera utilisée, pour combien, et pour quelles performances.
Publiée le 07/07/2009 à 11:56

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;