S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

L'iPhone a-t-il un avenir en Chine ?

Good jobs

 Patrice NordeyLa question de l'avenir du iPhone en Chine doit certainement donner quelques boutons à Steve Jobs. Apple a en effet récemment essuyé plusieurs revers ces derniers temps(*).

Dernier élément en date, une décision de justice qui invalide l'usage par Apple du nom « iPhone » sur le territoire chinois. Rien que cela !

A l'origine de cette étonnante décision, la bourde incroyable du service juridique de la firme de Cupertino qui lors de son dépôt de marque iPhone en Chine le 28 avril 2002 a omis d'inclure la catégorie « téléphones mobiles » lors de la procédure d'enregistrement.

La faute aurait pu être réparée si entre temps, une petite société chinoise du nom de Hanwang Technology n'avait reçu l'aval de l'Agence de Propriétés intellectuelles de Pékin pour une demande de dépôt similaire.

« En raison de la trop forte similarité entre la marque iPhone d'Apple et i-phone de Huanwang Technologie, l'iPhone d'Apple est interdit à la vente en Chine sauf accord explicite de Hanwang Technology pour l'utilisation et la vente du téléphone du même nom sur le sol chinois », a déclaré M. Wang Hao, directeur général de l'Agence de Propriétés intellectuelles de Pékin.

Après l'échec des négociations avec China Mobile et China Unicom, la route semble véritablement barrée pour Apple en Chine. Et le temps joue en sa défaveur.

Technologiquement, l'iPhone qui était en 2007 le seul smartphone tactile du marché, est aujourd'hui rattrapé sur le terrain de l'innovation par une offre pléthorique de mobiles alternatifs venant de Corée du Sud, de Taiwan et de Chine.

Par ailleurs, le modèle économique de génie mis en place par Apple qui permet aux développeurs du monde entier de proposer des applications à télécharger pour leur iPhone via l'AppStore (plus de 35 000 applications et plus d'un milliard de téléchargements 9 mois seulement après son lancement !) est de plus en plus copié.

China Mobile, qui souhaitait dans un premier temps contrôler l'AppStore d'Apple dans l'hypothèse d'un éventuel accord, a finalement annoncé qu'il lancerait sa propre plateforme d'ici la fin de l'année. D'autres acteurs majeurs du marché, et pas des moindres, se sont aussi lancés dans la course. Microsoft avec son Windows Market Place for Mobile, Palm pour son tout nouveau Palm Pre, Nokia avec son Ovi Store, RIM pour son Blackberry ou encore Qualcomm et le lancement imminent de son Plaza Retail.

Et comme une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule, China Unicom vient d'annoncer la sortie en juillet de son UPhone en Chine, un smartphone fonctionnant avec le système d'exploitation pour mobile de Google (Androïd). Quant à China Mobile, il vient de commercialiser en mai son OPhone conjointement développé avec Lenovo.

L'ironie du sort est que les Chinois sont véritablement fans du iPhone. On peut d'ailleurs se le procurer dans toutes les boutiques d'électronique de Chine et on estime à environ 2 millions le nombre d'heureux possesseurs. Signe qui ne trompe pas, quelques startups chinoises développent des applications pour iPhone ...y compris pour le marché local !

(*) Chronique rédigée par Patrice Nordey, Directeur de L'Atelier BNP Paribas en Asie pour Connexions, le magazine de la Chambre Française de Commerce en Chine (CCIFC). Merci pour l'autorisation de diffusion.
L’équipe de Next INpact

L’ensemble de la rédaction et de l’équipe de Next INpact, à votre service.

Google+

Publiée le 25/06/2009 à 14:55

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;