S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Windows sera remboursable dans les grandes surfaces (suite)

Vente déliée

Vente liée : nos informations publiées hier sur la généralisation du remboursement de Windows dans les grandes surfaces en 2009 sont confirmées.

Pour mémoire, hier nous publiions un document de la DRCCRF expliquant qu’en 2009, plusieurs grandes surfaces allaient proposer des procédures de remboursement pour les PC livrés avec système d’exploitation. « Le consommateur intéressé pourra ainsi en prendre connaissance avant achat afin d'en tenir compte dans le choix de son matériel » exposait la Direction régionale, précisant cependant que « les procédures de remboursement concernent l'ensemble des logiciels préinstallés. Il n'est en effet pas techniquement possible de supprimer une partie des logiciels préinstallés et d'en conserver une autre. Le consommateur qui souhaite désinstaller le système d'exploitation devra donc également se passer des autres logiciels préinstallés ».

vente liée DGCCRF DRCCRF remboursementvente liée DGCCRF DRCCRF remboursement

Nous avons creusé ce dossier et selon des sources internes, un accord de principe avec la fédération du Commerce et de la Distribution - les distributeurs - et les constructeurs a bien été trouvé pour organiser ces procédures de remboursements. Les distributeurs se sont ainsi engagés à ce que le montant du remboursement puisse faire partie des données que le consommateur aura à sa connaissance pour mettre en concurrence plusieurs fabricants.

L’affichage du prix de la partie logiciel sera bien déployé 2009 dans la plupart des enseignes. Le processus prend du temps puisque chaque marque doit organiser son positionnement et assurer la formation des vendeurs, etc. dans chacune des grandes surfaces. La démarche se fait ainsi en deux temps, d’abord une prise de position au niveau national, ensuite la déclinaison en magasin. Plus il y a des points de vente, plus cela prendra du temps.

Un remboursement qui ne concerne que l'OS

Le remboursement ne concernera bien que le système d’exploitation, comme expliqué dans le courrier la DRCCRF. Pour les autres logiciels, essentiellement des logiciels développés par les fabricants (économiseur d’énergie, etc.) l’explication tient en ce que la valeur commerciale du produit est délicate à évaluer puisque le produit n’est pas vendu dans le commerce. Quant aux logiciels shareware, on peut aussi se les procurer gratuitement sur le web. Il y a aussi un autre argument plus technique et global : dès lorsqu’on désinstalle un OS, on écrase tout. Enfin, l’enjeu était aussi d’éviter d’organiser un choix de logiciel à la carte (je ne prends pas Windows, mais je garde telle application, mais pas telle autre, ect.) qui aurait instauré une usine à gaz, où techniquement et financièrement, cela aurait été trop lourd à organiser. « Dans un premier temps, c’est ce qui nous a semblé le plus efficient. On a préféré un paquet global, dire que c’est tout ou rien » nous confie une source interne qui souligne aussi que c’est sur l’OS que le consommateur a le plus à gagner (ou à ne pas perdre). La solution n’est donc pas pleinement satisfaisante, on nous l’admet, mais permet au moins de faire avancer les choses et rendre applicable la partie Vente Liée du plan Besson.

Un exemple chez Auchan

D’ores et déjà certaines chaînes de distributeurs donnent déjà cette information. Ainsi, un lecteur nous a transmis cette photo prise à Auchan Perols près de Montpellier. « La procédure est nationale et est différente suivante les marques » nous précise un responsable Multimédia d’Auchan Perols qui devrait nous fournir plus d'informations sous peu.

auchan montpellier remboursement


Effets vertueux de ces procédures

Avec la généralisation de ce type de formule dans toutes les enseignes, on change évidemment d’envergure. Le Plan Economie Numérique prévoit deux actions majeures en matière de vente liée. L’action 64 qui est de promouvoir un affichage séparé des prix des logiciels et systèmes d'exploitation pré-installés. Et la fameuse action n°65 qui vise à permettre la vente découplée de l'ordinateur et de son logiciel d'exploitation.

La Fédération du Commerce et de la Distribution regroupe la plupart des enseignes comme Aldimarché, Auchan, Boulanger, Carrefour, Casino, Conforama, Cora, Darty, Fnac.com, Lidl, Metro, Migros France, Monoprix, Rond Point, The Phone House, etc. Il est évident qu’on attend un effet vertueux pour les enseignes qui n’emboiteraient pas le pas par rapport à leur voisin, une sorte d’effet vertueux sous l'aiguillon de la concurrence. De sources internes encore, on nous explique que la démarche essaye d’être « la plus souple possible » pour que le consommateur puisse obtenir un remboursement de l’OS par un simple courrier par exemple, sans retour matériel qui en rebuterait plus d’un.

Autre effet attendu de ces grandes manœuvres en matière de vente liée, c’est qu’on aura une exacte idée de la demande de solution sans O.S. ce qui permettra par exemple aux distributeurs, aux consommateurs, et à l’État via la DGCCRF de se situer et d’arbitrer au plus juste les différends.
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 08/04/2009 à 16:37

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;