S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Rumeur : IBM souhaite racheter Sun pour 6,5 milliards de dollars

7 à 8 fois moins que Yahoo!, cherchez l'erreur

IBM, le géant IBM, souhaiterait racheter Sun Microsystems, le fameux. C'est tout du moins ce que révèle le Wall Street Journal. Selon le quotidien économique américain, cela permettrait au leader des services d'accroître sa présence dans certains secteurs, voire d'investir des secteurs pour l'instant délaissés par Big Blue. On pense aux points forts de Sun, soit les logiciels (Java), la virtualisation (VirtualBox), les serveurs, les systèmes d'exploitation (Solaris), Internet (MySQL), etc.

IBM Nautilus Supercomputer 4 Warsaw La source du WSJ a cependant tenu à préciser que s'il y avait bien des pourparlers entre les deux sociétés, rien n'assure que la transaction aura bien lieu.

Selon le quotidien, IBM pourrait mettre 6,5 milliards de dollars sur la table, soit à peu près la valeur de la capitalisation boursière de Sun Microsystems aujourd'hui, suite à la hausse de l'action après la nouvelle publiée par le Wall Street Journal. Si l'action de Sun vaut aujourd'hui près de 9 $, elle n'en valait que 4,8 $ avant la publication de cette nouvelle. Pour Sun, l'offre d'IBM doublait donc sa valeur. Mais à l'image du souhait de rachat de Yahoo! par Microsoft, les actions grimpent à vitesse grand V lors de ce type de situation. Elles redescendent cependant tout aussi sec en cas d'annulation d'achat ou de démenti de rumeur.

Ni IBM ni Sun n'ont souhaité commenter cette nouvelle...

Pour rappel, Sun Microsystems est une société régulièrement dans le rouge. Le dernier trimestre 2008 a ainsi vu la firme américaine afficher un chiffre d'affaires en baisse (-10,9 % sur un an), mais surtout 209 millions de dollars de perte, contre 260 millions de dollars de bénéfice un an plus tôt. Ceci sans compter la perte colossale d'1,677 milliard de dollars dévoilée il y a six mois. Précisons de surcroît que Sun a annoncé en novembre dernier un plan de restructuration, concernant 5000 à 6000 employés.

IBM, lui, est dans une toute autre situation. Un affront a même été envoyé à toutes les autres entreprises du secteur en annonçant un bénéfice en hausse de 12 %, en ces temps pourtant difficiles.
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 19/03/2009 à 12:12

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;