S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Albanel : l'ADSL, la cause principale du téléchargement illégal

Solution, tout transférer au Japon

Christine Albanel, que l'on ne présente plus, a accordé une longue interview au quotidien gratuit 20 Minutes. Dans cette interview écrite fort intéressante, on retrouve aussi une courte interview sous forme de vidéo. Nous retiendrons principalement celle-ci, tant le contenu est étonnant.

L'ADSL illimité, une horreur

albanelLa ministre a souvent décrit les internautes français comme les champions du monde du téléchargement illégal (sur la base d'une étude très critiquée de l'ALPA). Madame Albanel a néanmoins tenté d'expliquer les raisons de la médaille d'or des internautes français :

« On [les Français, NDLR] est champion du téléchargement illégal, parce qu'on est bien équipé. C'est-à-dire qu'en France le haut débit paraît normal, alors que dans la plupart des pays, vous n'avez pas le haut débit, vous avez un nombre de Gigas limité » a ainsi déclaré Christine Albanel aux caméras de 20 Minutes.

Une affirmation étonnante, alors que la plupart des pays européens sont à peu de choses près équipés tout autant que l'Hexagone (parfois mieux), en illimité de surcroît. Seule une poignée de pays (dont la Belgique) propose des quotas. Et que dire des pays où la fibre optique commence à se déployer massivement, comme le Japon ?

Quel est le but de la loi Création et Internet, et de la riposte graduée ?

« La philosophie globale de la loi, c'est pas d'éradiquer, évidemment, le téléchargement illégal, c'est de le faire baisser massivement. C'est-à-dire pour tous ceux qui le font, même sans en avoir énormément envie, souvent parce qu'on dit c'est facile, on fait basculer des milliers des milliers des milliers de choses, qu'on a même pas l'intention d'entendre d'ailleurs une seconde, mais bon on le fait comme ça, finalement de dire  attention, d'abord, vous faites du mal, vous faites du tort, et puis vous pouvez vous faire du tort à vous-même, parce que, in fine, il peut y avoir une suspension de l'abonnement de l'accès Internet. »

Cela va-t-il réellement réduire le téléchargement illégal ?

« À mon avis, rien que le fait d'être identifié, et de dire, "Pierre-Machin-Chose, on sait que vous avez téléchargé, faites attention", rien que ça on sait, partout où ça existe, et il y a de nombreux pays où ça se fait, États-Unis, Nouvelle-Zélande, Canada, Japon, etc. ça devient assez répandu [les dernières nouvelles prouvent pourtant l'inverse, NDLR], ça fait baisser le piratage, de manière massive. Ce qu'on cherche, c'est d'abord de le faire baisser massivement, et ensuite, on voit quelles réponses apporter. »

Christine Albanel rappelle par ailleurs que la suspension n'est pas la seule voie possible, et dévoile à demi-mot la notion de filtrage : « De toute façon, il n'y a pas que la suspension d'abonnement, on peut toujours faire injonction de mettre des logiciels, des pare-feu vous voyez, de protection, particulièrement aux entreprises, aux collectivités locales, aux universités. Il y a toujours différentes possibilités. Maintenant, dire qu'il n'y aura pas moyen de contourner, bien sûr, mais, bon, on s'adaptera. »

Les grognards de la DADVSI

Enfin, la ministre, qui assure ne jamais télécharger, mais utiliser Deezer, attend dans l'excellente interview accordée à 20 Minutes des propositions concrètes de la gauche, « car pour l'instant, à l'Assemblée nationale, nous n'avons entendu que quelques grognards de la DADVSI, qui ont une guerre de retard ».
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 10/03/2009 à 14:51

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;