S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

FTTx : l'investissement public doit absolument épauler le privé

Une nécessaire nécessité ?

Alors que le sort de la fibre optique en France devrait se jouer d'ici mars prochain, l'Avicca, l'Association des Villes et Collectivités pour les Communications électroniques et l'Audiovisuel, a tenu à réagir à une récente remarque d'Éric Besson : « l'investissement public pourrait relayer l'investissement privé lorsqu'il sera arrivé au bout de ses possibilités ».

FTTH ARF France 2015 L'Avicca craint donc la création d'une fracture numérique du très haut débit (fibre optique), alors que celle du haut débit (min 512 Kbps) semble être en voie d'extinction. Selon une étude de l'ARF (l'Association des Régions de France) et de l'Avicca, « à défaut d'intervention publique massive, vers 2015, seulement 1/3 des foyers français seront équipés en FTTX, à savoir les foyers des zones desservies par le câble, réseau concurrent de France Télécom. Les 2/3 restants n'auront que le choix entre DSL et radio de nouvelle génération. En dehors de l'Ile-de-France où la proportion de foyers FTTX devrait approcher les ¾ cette proportion descendra à ¼ . »

Avec seulement ¼ des foyers (hors IDF) pouvant potentiellement se connecter à très haut débit à moyen terme, la France risque effectivement de se voir largement distancer par ses voisins européens, mais aussi par les habitants d'Amérique du Nord et de certains pays asiatiques. Quant au Japon, il est hors catégorie à l'heure actuelle.

Face à ces prévisions pessimistes, l'Avicca annonce qu'il est « impératif de dégager (...) les conditions d'une généralisation du très haut débit, » aux vues des « limites de la seule intervention privée, sous peine de faire prendre des années de retard aux services publics, aux entreprises, aux usages des internautes situés dans la majeure partie du territoire ».

L'Avicca annonce ainsi que si le gouvernement et les régions se veulent être ambitieux, avec des aides publiques d'environ 1 milliard d'€ par an pendant 10 ans, quasiment tous les Français (90 %) pourront avoir accès au FTTx d'ici à 2020.

L'association explique notamment que si environ 8 à 10 millions de ménages pourraient être couverts par l'initiative privée, près de « 14 millions de ménages seraient couverts par des réseaux d'initiative publique, pour un investissement total de l’ordre de 30 milliards d'euros, dont 20 milliards pourraient être récupérés par les recettes d'exploitation mutualisées et 10 milliards apportés par des aides publiques nationales et locales ».

FTTH ARF France 2015 regions

Prévisions de la couverture en fibre optique région par région d'ici 2015
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 17/12/2008 à 17:53

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;