S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Facebook va trier les applications proposées

Un choix cornélien ?

facebook nouveauPlus d'applications logicielles pour Facebook implique que le réseau social donne un coup de pouce à ceux qui développent des programmes, et Mark Zuckerberg, le directeur l'a bien compris.

Au cours d'une conférence donnée hier, il a tenu a souligner l'importance de ce site né voilà 4 ans 1/2, alors qu'il était dans sa chambre de l'université de Harvard. Aujourd'hui, 1500 programmeurs et lui sont en discussion : le but est d'échanger suffisamment pour leur faciliter la création et offrir aux utilisateurs des facilités dans la diffusion d'informations et de divertissements.

Les programmeurs bénévoles

Et Zuckerberg compte sur les développeurs bénévoles, qui, selon lui, jouent un rôle essentiel dans la concrétisation de son projet. Plus de 30 000 applications ont été conçues pour tourner sur Facebook depuis que le site a ouvert ses portes aux programmeurs, voilà 14 mois. Et certaines sont sollicitées par des millions d'utilisateurs ; leurs concepteurs ont ainsi permis de générer beaucoup d'argent.

Pour Hadi Partovi, président de iLike, qui offre un service de conseils en musique sur Facebook, le succès de son entreprise est dû au réseau, puisqu'environ 30 millions d'utilisateurs se sont inscrits à travers Facebook.

Rendre les applications plus souples

En mai dernier, l'initiative « Connect » a permis la création d'un labo de test pour que les programmeurs puissent rendre leurs applications plus souples. Des sites comme Digg, Citysearch ou Movable Type ont déjà rallié les rangs de Connect. Cette fonctionnalité devrait être disponible à l'automne.

Facebook logoMais toute médaille a son revers, et des applications abusives ont germé sur le réseau, transgressant largement les règles d'utilisation de Facebook. Un millier d'entre elles a déjà été supprimé, et les suivantes devront désormais être validées avant d'apparaître : elles devront être « géniales », sous peine de ne pas voir le jour. Et le réseau social de privilégier bien évidemment les programmes incitant à la philanthropie.

Et faire le tri entre les propositions

Reste que trier le bon grain de l'ivraie représente « un énorme changement dans la philosophie de Facebook », reconnaît aisément Sean Parker, président de Causes, et ancien responsable de Facebook, proche de Zuckerberg. « Chaque programmeur impliqué dans Facebook va soit sortir [de cette conférence] ravi, soit mort de peur. »

Rappelons que récemment, et dans un souci tant lexical qu'orthographique, Facebook a opéré quelques modifications dans son aspect.
Publiée le 24/07/2008 à 14:42

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;