S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Google accusée par LimitNone de vol de secrets industriels

Presque un milliard de dollars de dommages demandés

Google Neuf ans LogoGoogle va devoir se battre en procès contre une autre société, LimitNone. Cette dernière lui reproche d’avoir brisé les termes d’un contrat et d’avoir profité illégalement de certaines informations pour bâtir un produit.

LimitNone a créé une application se nommant gMove. Cette dernière permet à ceux qui ont Outlook de déplacer des courriers électroniques, des contacts et des calendriers vers les services correspondants de Google. Or, ce dernier a aidé LimitNone à développer son produit, et s’était engagé à ne pas lancer de produit concurrent. Cependant, la firme de Mountain View a changé d’avis, car elle propose un outil similaire à tous les souscripteurs d’une offre Google Apps Premier.

De fait, LimitNone a déposé plainte et réclame à Google des dommages et intérêts. Et là, le calcul est simple : gMove étant vendu 19 dollars, et Google annonçant fièrement que son service Gmail possède 50 millions d’utilisateurs, LimitNone estime le montant du préjudice subi à… 950 millions de dollars, évidemment. Il serait dans le fond intéressant de chercher à savoir quel pourcentage d’utilisateurs possède réellement Outlook.

LimitNone se montre sans pitié, assurant que Google a profité des informations techniques centrales de gMove pour créer son propre Google E-mail Uploader, jusqu’à d’ailleurs copier « l’interface, les fonctionnalités, le modèle distribué, ce qui inclut quelques opérations uniques et propriétaires ». De plus, durant le mois de mai, Google a changé des éléments dans Gmail qui ont brisé la compatibilité avec gMove, obligeant LimitNone à rembourser des clients.

Google s’est refusée à tout commentaire jusqu’à présent.
Source : Cnet
Publiée le 26/06/2008 à 07:30

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;