S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Acrobat.com : l'espace de travail selon Adobe

Du potentiel et des incohérences

Tandis que Microsoft prépare au travers des mois son offensive Silverlight, Adobe n’est pas en reste. L’éditeur exploite ses technologies d’une nouvelle manière et utilise sa nouvelle plateforme AIR (Adobe Integrated Runtime) autant que possible pour donner un nouveau sens au PDF et au Flash, si tant est que ces derniers en aient besoin.

Il existe un site sur lequel on peut clairement constater les efforts d’Adobe dans le domaine des applications Internet riches : Acrobat.com. Si vous n’avez pas encore installé AIR 1.0, vous n’irez pas plus loin car il est indispensable à l’utilisation du site. Acrobat.com peut être considéré lui-même comme une plateforme d’échange et de travail, bien que la phase bêta souffre à la fois d’un manque de fonctionnalités et de performances réseau qui ne sont parfois pas au niveau.

Lorsque l’on arrive sur le site, l’interface est on ne peut plus simple, même si l’utilisation de la langue de Shakespeare sera rédhibitoire pour certains :

adobe acrobat.com air

Acrobat.com vous propose d’ailleurs de s’installer en tant qu’application AIR à part entière, pour sortir du carcan du navigateur. Une fois l’opération réalisée, on obtient ceci :

adobe acrobat.com air

La fenêtre possède les contrôles classiques que l'on est en droit d'attendre, ainsi qu'une petite flèche qui permet de réduire l'ensemble à une barre d'outils :

adobe acrobat.com air

Les fonctionnalités proposées sont les suivantes :
  • Buzzword : un traitement de texte en ligne
  • ConnectNow : fonctionnalités de partage de bureau, avec gestion de la webcam
  • Création de documents PDF
  • Partage de documents
  • Stockage en ligne de fichiers
Évidemment, ces fonctionnalités sont toutes interopérables. Depuis le partage de fichiers par exemple, on peut convertir pratiquement tout et n’importe quoi en PDF. Dans le même esprit, les documents créés avec Buzzword ne peuvent être stockés que dans l’espace en ligne. Même situation pour le partage de fichiers.

adobe acrobat.com air

Buzzword est un bon exemple de la puissance potentielle de la plateforme AIR. Nulle comparaison ici avec Microsoft Office ou OpenOffice.org : Buzzword ne propose que des fonctions basiques, mais elles restent efficaces pour la majorité des utilisateurs. On notera que le traitement de texte ne peut être exécuté pour le moment que dans le navigateur, même si on le lance depuis l’application Acrobat.com.

adobe acrobat.com air adobe acrobat.com air

La création de PDF peut se faire à partir des formats suivants :
  • Texte (TXT, PS, RTF
  • Microsoft Office (DOC, XLS, PPT, PRJ)
  • OpenOffice.org (ODT, ODP, ODS, ODG, ODF)
  • Star Office (SWX, SXI, SXC, SXD, STW)
  • Word Perfect (WPD)
  • Images (BMP, GIF, JPEG, TIFF, PNG)
Par défaut, l’utilisateur ne peut convertir que cinq documents en PDF par mois, ce qui est franchement faible. Mais Adobe a pensé à tout et propose d’étendre cette limite… moyennant finance évidemment : 9,99 dollars par mois et 99,99 dollars pour un an, de manière illimitée. L’abonnement n’est plus nécessaire une fois qu’une licence d’Acrobat 9 a été achetée. En dépit du caractère « pratique », on rappellera qu’OpenOffice.org par exemple peut générer des PDF depuis un grand nombre de formats, et qu’un plug-in existe pour Microsoft Office. D’ailleurs, le Service Pack 2 d’Office 2007 installera en standard la conversion PDF depuis tous les formats de documents reconnus par la suite.

Si on sent un potentiel très clair dans le maniement des technologies par Adobe, il reste de gros progrès à faire, tant au niveau de l’interface, que des liens entre les fonctionnalités, en passant par la vitesse de chargement. Cette dernière influe directement sur la réactivité de l’ensemble, et l’application manque parfois de « punch ». L’intérêt d’autres fonctionnalités peut être également limité.

Par exemple, dans le cas de Buzzword, les documents sont stockés en ligne : on ne peut pas les récupérer pour les stocker sur une clé USB. On peut cependant utiliser la fonction de partage avec d’autres utilisateurs. On indique alors une ou plusieurs adresses de courrier électronique, et les destinataires reçoivent une invitation pour visualiser ledit document. Sauf que voilà : et Google ? Aucune révolution quand on compare ce que la firme de Mountain View a à proposer dans le domaine avec ses Applications en ligne.

Une offre potentiellement intéressante donc, mais à améliorer.
Source : Acrobat.com
Publiée le 03/06/2008 à 16:22

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;