S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Windows 7 : un système de rôles à la Windows Server 2008 ?

Pourquoi ne pas rêver un peu ?

Windows SevenWindows 7 (Seven) sera la prochaine version majeure de Windows. On ne connaît que très peu de détails, mais certains mouvements opérés par Microsoft depuis la sortie de Vista donnent de très bonnes indications sur ce qui se prépare pour le monde Windows.

Mary Jo Foley, journaliste chez ZDnet et spécialiste des produits et technologies Microsoft, fournit au sujet de Seven un certain nombre d’informations et de points de vue relativement intéressants. Il s’agit cette fois de la modularité, avec un parallèle sur Windows Server 2008. La très récente mouture du système pour serveurs a introduit un classement par rôle, avec la possibilité de n’installer qu’une version dénuée de pratiquement tout composant, le rôle choisi ne mettant en place alors que les modules strictement nécessaires.

Un modèle Core pour les clients Windows ?

Il s’agit du Core Server, qui ne contient que ce qui est nécessaire au fonctionnement du système avec le minimum possible. Si on choisit alors de faire fonctionner la machine en tant que serveur DNS, alors Core Server n’installe que les modules et services associés. Ce mode de fonctionnement, qui allège grandement le serveur et la surface de code à maintenir, pourrait être repris dans Seven, ou éventuellement dans une version ultérieure.

Pourquoi ne pas appliquer au système client ce qui existe désormais dans un Windows Server ? Les possibilités seraient intéressantes, mais nécessitent le découpage de Windows en une longue série de modules, ou plus exactement en groupes de modules. On reviendrait alors aux anciennes versions de Windows où l’on pouvait bien plus finement choisir ce qui est installé avec le système, alors que la liste est aujourd’hui assez courte finalement, surtout avec Vista.

vistaIl apparaît de plus en plus fortement que MinWin sera la base de Seven, une base largement allégée autour de laquelle pourrait graviter différents rôles. Non seulement Microsoft pourrait alors distribuer une seule version de Seven, mais ce dernier serait également plus à même de répondre aux besoins spécifiques de l’utilisateur, avec une tarification proportionnelle au nombre de fonctionnalités, et avec une granularité bien supérieure aux différentes éditions proposées.

Une cassure initiée avec Vista mais encore balbutiante

Vista est déjà en partie découpé en modules, mais Microsoft n’a pas exploité la situation et a fait le choix de garder son système sous forme de monolithe. Beaucoup d’observateurs et d’analystes pensent toutefois que Windows finira par être éclaté en composants dont le développement, l’entretien et le futur évolueront indépendamment, tout en bénéficiant de mises à jour plus régulières, proposées probablement par Windows Update.

Vista LogoOn peut prendre l’exemple des éditions Familiale Basique et Familiale Premium. Deux des éléments présents dans la seconde sont l’interface Aero et le Media Center. On pourrait tout à fait désirer l’un sans l’autre, et choisir par exemple le Media Center, sans pour autant payer la différence entre les deux éditions. Le prix serait alors en fonction du rôle/module/composant choisi, avec la délicate question évidemment du tarif et de la valeur que donne l’éditeur à son morceau de produit. En fait, si ce système est bel et bien mis en place, on se rapprocherait sans doute d’un modèle par abonnement, ce que Microsoft finira par mettre en place un jour.

Cette théorie de l’abonnement pourrait être totale ou partielle. Dans le second cas, Microsoft pourrait vendre une version basique de Seven, mais les modules seraient ouverts à la location. Cette liste de modules pourrait être potentiellement large et inclure les services Live, qui eux resteraient gratuits. En fait, beaucoup feront le parallèle entre ce futur possible et la situation déjà existante dans les distributions Linux. Les composants évoluent à part, et la distribution en propose les mises à jour à travers une interface simplifiée.

Enrichir les interfaces des applications

Puisque l’on parle de Seven d’ailleurs, Microsoft a clairement affiché sa volonté de faire évoluer non seulement l’interface de son système, mais également celle des logiciels conçus pour Windows. Quand bien même Vista propose tout un framework contenant de nouvelles technologies, ces dernières sont peu utilisées car beaucoup d’éditeurs développement encore en Win32, et un passage au framework .NET 3.0 représente évidemment un énorme travail, sans même compter la présence majoritaire de Windows XP.

office 2007Sous Seven, il y aura encore Win32, tout simplement parce le parc logiciel prévu pour ce framework est bien trop important et perdurera encore un bon moment. Ce qui va changer, c’est que Microsoft va proposer en fait un autre framework qui viendrait grosse modo s’intercaler entre Win32 et .NET. Le code serait natif, donc rapide, mais ce nouvel outil permettrait aux développeurs d’accéder à de nouveaux éléments d’interface, notamment les rubans d’Office 2007.

Le but est de proposer de manière native tout un ensemble de nouveaux contrôles auxquels les développeurs auront accès directement dans le système. Microsoft compte bien mettre en avant le XAML comme langage descripteur d’interface, déjà utilisé d’ailleurs dans WPF et dans la suite Expression de l’éditeur.

Dans tous les cas, seul le temps dira si ces actions et choix se vérifient et comment ils prennent place dans l’ensemble du projet. L’histoire de genèse de Vista a prouvé que les premières informations doivent être prises avec des pincettes, mais gageons que Microsoft ne voudra pas réitérer les mêmes erreurs.

Publiée le 25/03/2008 à 12:31

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;