S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Départ avorté pour Qtrax, le P2P 100 % légal et gratuit

Qtrax, le Duke Nukem Forever du pauvre

Proposer gratuitement des vidéos ou des musiques en échange de publicités n'est plus aujourd'hui un concept novateur. De YouTube et DailyMotion à Deezer et Last.fm, en passant par Spiralfrog, ce type de service s'est rapidement démocratisé depuis ces deux dernières années. Arrive alors Qtrax, aujourd'hui en grande pompe et en version 0.2 bêta. Qtrax se présente comme le premier logiciel P2P au monde dédié à la musique totalement gratuit et légal.

Le téléchargement y est illimité et rapide, sans spyware ni adware. Mieux encore, Qtrax aurait signé avec les quatre grandes majors, lui assurant ainsi un catalogue important et 100 % légal. Le chiffre de 25 millions de morceaux (DRM) est d'ailleurs annoncé par Qtrax. Fort de son offre exceptionnelle, le site a de plus dépensé pas moins d'un million de dollars pour promouvoir son service lors du MIDEM de Cannes le week-end dernier (en savoir plus). La révolution est en marche ?

Ce tableau idyllique est cependant loin de refléter la réalité.

Qtrax Songbird
Les publicités s'affichent parfaitement.

Premier point noir, Universal, Warner, Sony et EMI ont nié avoir signé un quelconque accord avec Qtrax, même si certaines majors ont avoué être en discussion. Pourtant, Qtrax propose de nombreux artistes de ces fameux labels. Du moins, il les présente, car votre serviteur n'a pu télécharger un seul morceau. Le problème venait-il du service en lui-même, des accords avec les majors ou de notre ordinateur ?

Mais commençons par le commencement. Si vous souhaitez tester Qtrax, il vous suffit de vous rendre sur le site officiel, de télécharger Qtrax_0.2beta (9,6 Mo), pour Windows uniquement, la version Mac étant prévue en mars prochain. Les Linuxiens, eux, peuvent jouer aux osselets. Ensuite, installez le fichier téléchargé (38,1 Mo d'espace disque demandé), et lancez le logiciel Songbird 0.4, lecteur disponible aussi sur Songbirdnest.

Qtrax Songbird
Qtrax : un téléchargement instantané. 0 musique, 0 seconde.

Premier constat, le logiciel, mi-lecteur audio, mi-navigateur (basé sur Mozilla Firefox), affiche constamment de la publicité, et présente quelques statistiques en direct : 9 695 469 morceaux et environ 10 000 utilisateurs lors de notre test. Nous sommes donc loin des 25 millions de fichiers annoncés, même si près de 10 millions de musiques représentent déjà un catalogue largement supérieur à la concurrence.

Présenté comme un logiciel P2P, Songbird vous propose donc dans un premier temps d'indexer votre propre musique, indexation assez rapide et sans problème (pour notre part...).

Des extensions au logiciel sont (ou étaient) disponibles, en rapport avec Wikipédia (pour afficher la page Wikipédia de l'artiste que vous écoutez par exemple), avec votre iPod, Quicktime, iTunes, eMusic, les fichiers WMA, etc. Le choix est assez vaste.

Qtrax Songbird
Le service est très rapide... ou pas.

Malheureusement, nous n'avons pu ni télécharger de morceau, ni nous inscrire. Serions-nous maudits ? Pire, la connexion s'est révélée affreusement lente. Les captures ci-dessus et ci-dessous sont assez explicites.

Qtrax Songbird Qtrax ne nous aime pas, c'est un fait indéniable.

En somme, nous n'avons pas pu tester Qtrax, ni vérifier ce que redoutent de nombreux internautes, à savoir qu'il serait obligatoire d'utiliser le logiciel pour écouter vos morceaux téléchargés. En somme, si cela se confirme, hormis peut-être un catalogue plus étoffé, nous ne voyons pas l'intérêt de Qtrax par rapport à Deezer, qui lui n'implique aucun téléchargement, et s'améliore de jour en jour.

Qtrax est-il un coup d'épée dans l'eau ou un futur "indispensable" au départ tout simplement avorté ? Réponse dans les mois à venir.

Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 29/01/2008 à 10:35

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;