S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

AOL compte réduire ses effectifs de 20 %, soit 2000 employés

AOL, entreprise de l'an 2000... licenciements

AOL n'est pas dans une forme éblouissante ces dernières années, ce n'est pas un scoop. Après avoir atteint des sommets, le géant américain s'est écroulé, du fait d'une concurrence plus rude en Amérique et dans le monde. Pour redresser la barre, AOL a changé de modèle en se concentrant sur les services en ligne, et a revendu ses filiales européennes afin de réduire rapidement sa masse salariale pour obtenir facilement plusieurs centaines de millions de dollars.

Les employés d'AOL France réagissent en vidéo

AOLMais tous les efforts opérés par AOL ces dernières années ne semblent pas porter leurs fruits, du moins pas suffisamment. 2000 personnes seront donc licenciées dans le monde, sur les 10 000 employés que compte AOL actuellement (contre 20 000 il y a peu), alors que de nombreux licenciements ont déjà été réalisés dans le passé.

Selon l'AFP, qui a pu obtenir un courriel interne, cette réduction des effectifs de 20 % touchera en grande partie les États-Unis, avec 1200 emplois supprimés, dont 750 en Virginie. Le Canada, avec 140 personnes n'est pas en reste (source). Quant à la France, deux tiers de l'effectif hexagonal seraient en danger selon la CFDT (source), soit 90 personnes. Les employés français d'AOL ont d'ailleurs mis en ligne il y a une semaine une vidéo très étonnante, et non sans humour.

La publicité en ligne devient une obsession pour AOL

La stratégie d'AOL est dorénavant on ne peut plus clair, à savoir insister sur internet afin d'absorber une manne très convoitée par Google, Microsoft, Yahoo et consors : la publicité en ligne. Le patron d'AOL, Randy Falco, s'est ainsi expliqué dans une lettre remise à ses salariés et captée par l'AFP.

« Il y a un an tout juste, AOL s'est lancé dans une transformation incroyablement complexe et importante en changeant radicalement de modèle économique, passant d'un fournisseur d'accès financé par les abonnements à une société internet financée par la publicité. Notre but est de construire le réseau publicitaire le plus sophistiqué et le plus large. »

Malgré la vente de ses FAI étrangers, AOL n'abandonne pas pour autant ses ambitions internationales, puisqu'il compte d'ici la fin de l'année "envahir" sept nouveaux pays, établissant par là même son influence sur 30 pays. Un portail en Suède vient ainsi de s'ouvrir.

Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 25/10/2007 à 17:19

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;