S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Mozilla travaille sur une version mobile de Firefox

Ça commence à vraiment sentir le renard

Sur les ordinateurs de bureau, que l’on parle de Windows, Mac OS X ou Linux, on ne présente plus le navigateur Firefox de Mozilla. Alors que le marché semblait totalement sclérosé par la présence toute-puissante d’Internet Explorer, un projet open source a réussi le pari de faire changer les mentalités, ouvrant par là une porte sur un futur paysage logiciel sensiblement différent.

Tandis que la version 3.0 du logiciel est toujours en développement et que la bêta tarde décidément à montrer le bout de son museau, les développeurs de Mozilla ont annoncé leur intention de mettre au point une version mobile de leur navigateur. Certes, le code de Mozilla est déjà utilisé pour Maemo, un navigateur pour le N800 de Nokia, et le projet communautaire Minimo a fourni quelques résultats intéressants, mais il s’agit ici d’une véritable version mobile de Firefox.

Le produit en question pourrait d’ailleurs très bien s’appeler Firefox Mobile, bien que rien n’ait encore été annoncé à ce sujet. On sait par contre qu’une équipe précise de développeurs a été créée pour l’occasion et qu’elle est dirigée par Christian Sejersen, ancien développeur en chef du navigateur Openwave, et Brad Lassey, diplômé du MIT et chercheur chez France Telecom à Cambridge.

maemo nokia n800 mozillamaemo nokia n800 mozilla
Maemo, sur Nokia N800, fournit une bonne idée
du type d'interface que l'on peut attendre

Étape importante dans l’avancement du projet : la plateforme mobile en tant que telle est désormais l’une des priorités (tier-1) du projet Mozilla2. Pour rappel, ce projet est basé sur le développement sur la deuxième version majeure du moteur Gecko, sur laquelle sera notamment bâti Firefox 4.0. Concrètement, cela signifie que toutes les décisions prises tiendront compte des conséquences pour la plateforme mobile globale.

Firefox Mobile, si tel est son nom, devra être capable de deux fonctions importantes :
  • Le support des extensions du navigateur, comme sur ordinateur
  • Le support des applications Internet riches (RIA) via XUL
Mike Schroepfer, chef ingénieur de Mozilla, annonce par ailleurs que cela ne signifie pas que Firefox 3.0 possèdera une version mobile. Il s’agit d’un développement parallèle qui tirera entre autres parti de l’expérience recueillie par Minimo. Ce dernier est considéré comme une expérience qui a permis de déterminer le comportement général du moteur Gecko sur des téléphones mobiles.

maemo nokia n800 mozillamaemo nokia n800 mozilla

Pour Schroepfer, le moment est venu pour Mozilla de se lancer sur ce créneau, car la demande des utilisateurs est forte en ce sens. Le succès de l’iPhone est explicable selon lui en partie par la très bonne expérience de navigation sur Internet et la présence du Wifi. Mais il ne veut aucun compromis entre l’expérience utilisateur d’un navigateur sur ordinateur et celle d’un mobile.

Malheureusement, pour cela, il faut que le téléphone lui-même dispose d’une certaine puissance. L’iPhone, puisque l’on parle de lui, embarque un processeur ARM cadencé à 620 MHz et 128 Mo de DRAM. Bien que cela puisse paraître beaucoup pour un téléphone, Mike Schroepfer indique que c’est encore de 10 à 100 fois plus lent dans les tests de performances sur les scripts qu’un MacBook Pro récent. Or, justement, les scripts auront toute leur importance dans un navigateur sur téléphone qui doit offrir les mêmes possibilités que son grand frère sur ordinateur.

Le développement de Firefox Mobile profite en fait d’une accélération, car de nombreux projets similaires se retrouvent autour d’Ubuntu Mobile, dont Firefox est l’un des éléments-clés. Le développement de cette plateforme bénéficie d’ailleurs du soutient important d’Intel. Firefox Mobile ne devrait toutefois pas arriver avant le premier trimestre 2008, et dans tous les cas après Firefox 3.0.

Précisons enfin que le projet Minimo n’a plus de raison d’être et qu’il sera définitivement abandonné dans les prochains mois.
Publiée le 11/10/2007 à 10:32

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;