S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Linux : les développeurs se proposent de créer des pilotes

Solution miracle ?

Dans le monde des distributions GNU/Linux, en dehors de toute considération de facilité d’utilisation, on peut raisonnablement estimer que les pilotes représentent souvent un véritable casse-tête, quel que soit le niveau de maîtrise. Avant même de parler d’installation, il faut en effet savoir si le pilote existe réellement. Bien que ce soit le cas pour un grand nombre de composants et de périphériques, tous les constructeurs sont loin d’avoir développé un pilote adapté.

De ce constat découle directement la proposition de Greg Kroah-Hartman, développeur pour le noyau Linux. Selon lui, la solution pourrait être simple : que les développeurs du noyau (environ 1500 personnes) prennent en charge le développement de pilotes pour des composants et périphériques aujourd’hui non reconnus ou mal exploités. L’idée peut surprendre, mais la proposition est très sérieuse.

Kroah-Hartman propose aux entreprises de mettre à disposition une documentation décrivant au minimum les grandes lignes des spécifications du produit pour lequel elles souhaitent la création d’un pilote. Kroah-Hartman est persuadé que des constructeurs se laisseront tenter, car l’initiative permettra la reconnaissance de leur matériel sous Linux. D’autres parts, elle permet à ces mêmes entreprises de ne pas constituer une équipe de développeurs dévolus à cette seule tâche.

Créer des pilotes open source et performants pour le matériel, l’idée est séduisante. On pense notamment aux pilotes émanant des fabricants de puces graphiques comme NVIDIA et surtout ATI, dont les pilotes sont régulièrement critiqués. Le problème principal est que ces constructeurs possèdent des fonctions et des caractéristiques protégées par le secret industriel (NDA). En conséquence, le développement de pilotes libres est limité.

Dans l’optique toutefois de créer des pilotes de meilleur niveau que ceux existants, Kroah-Hartman explique que les développeurs ont conclu un arrangement avec la fondation Linux pour la mise en place d’un cadre juridique qui permettra à une société d’interroger directement les développeurs pour vérifier que les NDA ne sont pas rompus.

Au sein même du groupe des développeurs du noyau Linux, quelques voix se sont élevées pour signifier leur désaccord, mais la grande majorité soutient le projet de Kroah-Hartman.
Source : Kroah
Publiée le 02/02/2007 à 14:10

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;