S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Bill Gates avoue que les DRM actuels sont problématiques

Ou quand le créateur de Fenêtres enfonce des portes ouvertes

rfid dvdAprès avoir martelé que l'existence même de la musique légale en ligne dépendait exclusivement des DRM, il semble que les grands de ce monde ont enfin été touchés par la Vox populi. Accusés depuis des années par les consommateurs d'être un frein à l'achat et de pousser au piratage, les DRM ont en effet pour concept d'empêcher les acheteurs de musique d'utiliser comme bon leur semble leurs fichiers numériques qu'ils ont soigneusement payés avec leur carte bleue, tandis qu'un P2Piste, de son côté, peut utiliser comme bon lui semble ses fichiers audio, qu'il n'a bien entendu pas achetés. Un constat amer pour les DRM, pourtant encore ultra majoritaires dans le paysage du marché de la musique en ligne.

Mais le vent tourne. Loin d'être encore une véritable tempête, une légère brise semble pourtant caresser la peau des internautes mélomanes. Alors que certains labels s'essaient à vendre des MP3 non « DRMisés » (voir nos archives), Bill Gates lui-même aurait avoué lors d'une réunion composée de sites et blogs américains spécialisés que les DRM étaient loin d'être parfaits, bien au contraire.

L'ex-président-directeur général de Microsoft a ainsi affirmé que le système actuel des DRM ne convenait à personne, et surtout pas aux acheteurs de musiques numériques. Sans préciser sa pensée sur ce qui devrait améliorer ou remplacer les DRM, Bill Gates a néanmoins admis que le marché avait besoin d'un modèle plus flexible. Qui pourrait le contredire ?

La question du futur du DRM reste entière, tout comme une véritable interopérabilité entre tous les produits et tous les fichiers, mais la politique de l'autruche des "décideurs" n'est déjà plus d'actualité. Du moins en apparence.

Source : TechCrunch
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 16/12/2006 à 13:58

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;