S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : L'abonnement à Next INpact dès 17 € par an : il vous reste moins de 24h

Compte-rendu de la soirée Firefox 2 à Paris

Le navigateur sur la Seine

Hier s'est tenue à Paris, au Conseil régional d'Île de France, la soirée de la Fondation Mozilla pour le lancement officiel de Firefox 2.0. La première partie était une conférence de presse durant laquelle Tristan Nitot, président de Mozilla Europe, a rappelé les principes de fonctionnement de Mozilla et expliqué les grandes nouveautés du navigateur. On a donc retrouvé les points suivants :
  • Une amélioration de l’expérience utilisateur avec une gestion améliorée des onglets, la possibilité de rouvrir ceux qui ont été fermés, la restauration de sessions ou encore les suggestions de recherches
  • La correction orthographique, bien que pour le français un problème de licence fasse que le dictionnaire doive être téléchargé séparément
  • Une gestion améliorée et simplifiée des flux RSS
  • Une sécurité améliorée avec un filtre antiphishing : Tristan Nitot a tenu à rappeler sur ce chapitre que la technique de Firefox était un peu différente de ce que l’on pouvait trouver puisque le navigateur charge toutes les heures sur la machine une liste mise à jour des sites frauduleux. Ainsi, pour chaque site visité, la demande de vérification n’est pas distante mais locale.
  • Un vaste écosystème de plus de 1800 extensions
  • Le support du JavaScript dans sa version 1.7
  • Le support de plusieurs formats pour les plug-ins
  • L’intégration de la spécification de la norme DOMStorage du What Working Group, pour le stockage local de grandes quantités de données, depuis un site
firefox 2firefox 2

Après ces explications s’en est suivie une séance de questions réponses avec des personnes proches de la machinerie interne de Firefox, puisqu’il s’agissait de Mike Schroepfer et Christopher Beard, respectivement vice-Président de l’ingénierie et vice-Président des produits, tous deux arrivant de Mountain View en Californie.

Pendant ce laps de temps, nous avons ainsi appris que Mozilla ne prévoit rien de vraiment spécifique concernant le milieu professionnel, en dehors des fichiers MSI pour la plateforme Windows, permettant de fait la distribution de masse sur l’ensemble d’un parc. Interrogé sur la possibilité de créer d’autres logiciels, comme un client de messagerie instantanée, Christopher Beard a expliqué qu’il était difficile dans l’état actuel des choses de prévoir d’autres produits. La fondation a en effet des moyens limités, et même si certains projets connaissent un grand succès, Firefox fait clairement l’objet de toutes les attentions.

firefox 2

Nous avons toutefois voulu questionner Mike Schroepfer sur un point technique : quels sont les projets des développeurs en ce qui concerne les capacités graphiques que pratiquement tous les systèmes d’exploitation proposent aujourd’hui ? Schroepfer nous a répondu que pour le moment, les efforts étaient concentrés sur l’intégration de Cairo pour l’ensemble des données graphiques d’un site. On pourrait ainsi voir arriver une kyrielle d’effets exploitable aussi bien sur Linux que sur Windows et Mac OS X.

La seconde partie de soirée, elle, fut introduite par un discours de présentation donné par Jean Paul Huchon, président du Conseil Ile de France, qui parrainait donc la soirée. L’intéressé a souhaité rappeler les efforts de la région en matière de TIC et de l’Internet pour tous : réseau de fibre optique de 1000Km en Seine et Marnes à venir, par exemple, suppression des zones blanches, FTTH et FTTB en banlieue, etc. auquel s'ajoute un futur remplacement de 120 000 PC en milieu scolaire, lesquels seront réintroduits dans d’autres circuits pour des personnes défavorisées. Quant aux sept pôles de compétitivités, qui regroupent entreprises, chercheurs et collectivités, un huitième est espéré, en matière aéronautique notamment. Jean Paul Huchon a également souligné qu’il souhaitait que « Firefox soit déployé dans chacun des 1300 ordinateurs de la région ».

firefox 2firefox 2

« C’est un excellent logiciel, souligne-t-il, nous avons voulu introduire un certain équilibre dans notre parc logiciel, en mixant libre et propriétaire. Nos serveurs sont sous Linux, et nous allons tester Open Office [applaudissements nourris]. Par ailleurs, nous aidons les associations de promotion du libre, je pense à l’APRIL, à Framasoft [des framakeys estampillées lle de France furent distribuées]. Enfin nous suivons le débat entre logiciel libre et pole de compétitivité pour réfléchir à son organisation ».

firefox 2firefox 2

La soirée s’est alors poursuivie entre « tee-shirts et cravates » avec 400 personnes, dont de nombreux militants du Libre, des développeurs, des représentants de plusieurs grandes sociétés, des blogueurs, et autres acteurs des TIC.

firefox 2firefox 2toeuch
L’équipe de Next INpact

L’ensemble de la rédaction et de l’équipe de Next INpact, à votre service.

Google+

Publiée le 27/10/2006 à 10:57

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;