S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Vista : la guerre de communication continue pour McAfee

Erf, j'ai renversé McAfee partout...

Et l’on reparle encore de PatchGuard et de la sécurité de Vista, puisque décidément le sujet provoque bien des remous dans l’actualité informatique. Les plans de Microsoft sur ce sujet sont désormais connus : une API est disponible dans Vista pour tous les éditeurs de solutions de sécurité, pour leur permettre de développer des applications qui ne soient pas moins performantes que celles proposées actuellement, ainsi que le craignent certains acteurs comme Symantec et McAfee. À la sortie du Service Pack 1 pour Vista, une autre API sera disponible, bien que l’on ait encore peu de détails à son sujet.

Les annonces faites par Microsoft en ce sens ont eu l’air de calmer « l’opposition » la semaine dernière, mais voilà que McAfee repasse à l’attaque. La tourmente actuelle, véritable brasier sur lequel Gartner a légèrement versé de l’huile en annonçant que le processus de mise en place de l’API pourrait prendre des années, n’est décidément pas prête de s’arrêter. Christopher Thomas, un avocat de McAfee à Bruxelles, estime que Steve Ballmer et Brad Smith, respectivement PDG et avocat « en chef » de Microsoft, n’ont pas tenu leurs promesses.

Thomas peste contre la firme de Redmond qui n’a pas l’air de vouloir tenir les promesses faites la semaine dernière. Étrangement, on peut se demander comment l’éditeur pouvait imaginer que les choses auraient évolué à ce point en une seule semaine. Ni McAfee, ni Symantec n’ont l’air de vouloir s’en tenir à l’utilisation de WFP (Windows Filtering Platform) pour le développement de leurs solutions de sécurité, alors que Kaspersky et Sophos n’y voient aucune objection.

Microsoft reste quant à elle décidée à ne pas changer ses plans et rappelle qu’elle établit actuellement un dialogue avec tous les éditeurs de solutions de sécurité qui le souhaitent. La mise en place des API est bel et bien prévue, et la société insiste sur un point précis : non, PatchGuard ne sera pas ouvert, mais les éditeurs doivent modifier leurs solutions actuelles pour travailler avec, et non contre cette technologie.
Publiée le 20/10/2006 à 15:59

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;