S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Qui a volé l'encre d'imprimante de Hewlett-Packard ?

C'est Nico, il a tout bu !

Hewlett-Packard a embauché toute une petite armée de mercenaires scientifiques et de juristes, pour tenter de tirer au clair une affaire qui taraude la firme depuis un moment : la formule chimique des encres d'imprimantes, et plus spécialement celle des concurrents.

HP détient la moitié du marché de l'impression aux États-Unis, et possède pas moins de 4000 brevets sur son encre et ses cartouches d'imprimante. Pour tenir le marché, la marque vend souvent ses imprimantes sans faire de marge, pour se rattraper sur le consommable : les cartouches d'encre à racheter. Un commerce qui paye une grande partie des bénéfices de la firme chaque année.

Pour se protéger, la firme a déjà intenté de nombreuses actions pour violation de brevet, demandant récemment à l'Organisation Mondiale du Commerce  de mener une enquête au sujet d'une société chinoise, G&G Ninestar Image. Plus récemment encore, HP a poursuivi deux revendeurs pour violation de brevet sur son encre, une encre utilisée dans des stations de rechargement de cartouches d'imprimantes. L'encre copiée est alors revendue 50 % moins cher par les concurrents de la firme.

« Beaucoup de gens arrivent sur le marché de l'encre avec certains préjugés, qu'il n'y pas vraiment de technologie » dans une encre, explique le numéro deux marketing de chez HP, Tuan Tran. « Nous voulons leur rappeler qu'il y a de nombreuses technologies dans les formules chimiques de ces encres. »

HP a donc engagé un petit génie de la chimie parmi son escadron de chasseurs d'encre, LeAnn Bell. À 37 ans, elle arrive dans le milieu sans jamais s'être trop intéressée au sujet, mais HP est persuadé que c'est la femme idéale pour analyser la composition chimique des encres concurrentes. Elle devra ensuite déterminer s'il y a eu violation de brevet. Avec toute son équipe, Bell peut tester environ 50 encres différentes en trois semaines.

Recrutée en 1998, Bell a déjà permis l'ouverture de nombreux procès pour violation d'encre, une guerre contre la copie qu’HP gère maintenant avec un gros groupe d'ingénieurs et de juristes, spécifiquement dédiés à cette tâche.
Publiée le 30/08/2006 à 17:53

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;