S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Licenciement d'une vendeuse anglaise par SMS

Ca Tamise sec à Londres...

telephone libre1 Les SMS font décidément tourner la tête. Sous le prétexte invraisemblable que les textos sont une pratique coutumière des jeunes, Katy Tanner s'est vue remerciée de son travail de la plus simple manière : par un renvoi. « Nous n'avons plus besoin de vos services à l'avenir... Merci pour le temps que vous avez passé chez nous. », disait le message.

La révolte de Katy est compréhensible devant cette preuve authentique de courage. Elle explique d'ailleurs : « Il ne vous est pas permis d'envoyer un SMS si vous êtes malade, vous devez téléphoner. Le fait qu'ils se soient servis d'un SMS est assez paradoxal. » Or le fameux message de licenciement est survenu alors que la jeune fille ne travaillait pas, pour cause... de migraine.

D'après Ian Besbie, le responsable du magasin, Blue Banana, spécialisé dans les percings et les bijoux, cette méthode de renvoi est pertinente, puisqu'en adéquation avec la « culture jeune ». « Nous sommes un commerce jeune, et notre équipe est familière de la culture jeune, rompue aux textos, comme principal moyen de communication », justifie Ian.

Une enquête interne, lancée par le directeur de la compagnie, Jon Taylor, décidera si « ce procédé extrême était le plus adapté ».
Source : IC Wales
Publiée le 12/08/2006 à 10:24

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;