S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Proposer gratuitement du Wifi serait assez lucratif

Grand-Mère sait faire du bon Wifi

WiFiFree-HotSpot a publié la semaine dernière une étude statistique démontrant qu'une enseigne proposant du Wifi gratuitement à ses clients pouvait être gagnante financièrement. Basée à Dublin en République d'Irlande, Free-HotSpot est une société louant ses services aux autres entreprises telles que des gares, des hôtels, des restaurants ou des cafés. Ses services sont simples et sont connus de tous, puisqu'il s'agit tout bonnement de proposer un accès WiFi gratuit aux clients des entreprises citées précédemment. Bien entendu, elles doivent s'acquitter d'un abonnement de quelques euros par mois.

Présent dans de nombreux pays européens, dont le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie et la France, c'est dans ce dernier pays que Free-HotSpot a réalisé son étude statistique. En collaboration avec Columbus Café, connu dans l'Hexagone mais aussi en Belgique, Free-HotSpot a calculé que sur une période de trois mois, la chaîne d'Espresso Bars avait dégagé des bénéfices plus que conséquents au regard des dépenses initiales.

Basée sur cinq cafés de l'enseigne dont le nom est directement inspiré de Christophe Colomb, l'étude a démontré que pour un abonnement de 25 euros mensuels, 64 personnes par semaine avaient utilisé les bornes Wifi gratuites, soit deux à trois fois plus que lors d'une utilisation payante. Avec trois euros de dépense moyenne par visite, cela revient donc à 192 euros hebdomadaires, soit 768 euros au bout de quatre semaines. Un résultat particulièrement intéressant donc pour Columbus Café.

L'étude n'est cependant pas uniquement financière, puisqu'elle a aussi analysé les heures de passages des internautes. Ainsi, outre la plus forte fréquentation en semaine qu'en week-end, avec 10 personnes par jour du lundi au vendredi contre 7 en fin de semaine, Free-HotSpot a remarqué que seulement 3% des usagers surfaient à des heures matinales ou tardives, c'est à dire entre 20h00 et 6h00. De plus, plus de la moitié (54%) des internautes profitant de la gratuité du Wifi sont d'ailleurs passés entre 13 et 18h00.

Détail qui a son importance. Free-HotSpot n'a pas remarqué d'abus de la part des clients de Columbus Café, même si avec 89mn de connexion moyenne, il n'est pas impossible que certaines personnes aient utilisé de nombreuses heures le réseau WiFi mis en place.

Reste que l'étude est globalement intéressante et pourrait pousser d'autres enseignes à généraliser le WiFi gratuit, même si de mauvaises langues diront que l'étude en question est commandée par Free-HotSpot et est donc forcément orientée.

Source : Free HotSpot
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 17/07/2006 à 10:55

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;