S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Les Etats-Unis pressent la Chine dans la lutte anti-contrefaçon

Et quelques minutes après, premières réactions...

chineNouvelles salves tirées des Etats-Unis vers la Chine dans la lutte contre le piratage. Les USA viennent de demander à nouveau à la Chine de lui montrer des progrès notables en matière de lutte contre les contrefaçons et le piratage. Rob Portman, représentant des États-Unis pour le commerce extérieur, vient d‘adresser une demande en ce sens à la Chine, indiquant que le mois prochain, les Etats-Unis sauront si la Chine est « sérieuse dans la réduction de cette contrefaçon qui affecte d’une manière disproportionnée les exportations américaines. » La demande s’articule spécialement sur le piratage de films et de musique dans le pays.

Au même moment, et comme un heureux hasard, on vient d'apprendre que la Chine a fait fermer une douzaine de sites offrant des films pirates ainsi que des jeux. Selon Pekin, plusieurs personnes ont en outre été arrêtées dans cette opération. De même, plus d’une cinquantaine d’autres sites au contenu pornographique ou « violent » ont été fermés, sans qu’aucun détail n’ait été donné sur l'identité des auteurs ou des sites concernés. « La Chine est déterminée à protéger le copyright et continuera ses efforts pour combattre la pornographie et le piratage » indique l’agence officielle Xinhua.

Ce n’est pas la première fois qu’une telle demande est faite à l’encontre des autorités chinoises. En octobre dernier, le gouvernement américain demandait à l'Organisation Mondiale du Commerce d’enquêter sur l'ampleur de la lutte contre le piratage en Chine. Des doutes sérieux pesaient sur les efforts du pays en la matière. « Nous voudrions constater une baisse significative des statistiques sur le piratage et la contrefaçon. Parce que nous n'en avons pas observé, nous avons décidé d'agir. Nous souhaiterions que la Chine considère notre initiative comme l'opportunité de démontrer que leur système de protection est efficace, et comme un moyen constructif d'identifier les problèmes qui restent à régler », avait indiqué alors un porte-parole américain.
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 23/03/2006 à 11:03

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;