S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Flash Info : Fêtons la TVA à 2,1 % : abonnez-vous dès 17 € par an !

Novell : XGL et Compiz, pour dynamiser l'interface de Linux

On ne dit pas manchot tuné, mais empereur plein de fric

Ces derniers temps, nous avons entendu quelques personnalités du libre parler des interfaces, ou plutôt des environnements que l’on pouvait trouver sur les systèmes GNU/Linux. Le choix se résume souvent à KDE ou Gnome, avec de temps en temps quelques petites échappées sauvages, comme la recommandation de Linus Torvalds pour l’environnement KDE.

On ne peut pas dire cependant que les interfaces des systèmes GNU/Linux soient réellement « avancées ». Le serveur X accuse un certain héritage et parfois, le manque d’uniformité peut devenir pesant. Des utilisateurs convaincus de Linux estimaient ainsi que la venue de Vista ne pouvait être qu’une bonne chose puisque les développeurs du libre seraient forcés de réagir. Et s’ils avaient eu raison ?

Nous nous garderons bien d’entrer dans certains débats sans fin sur la supériorité d’une technologie ou d’une autre. Toutefois, il est clair que les technologies mises en avant par Microsoft sous Vista donnent à Windows les moyens d’aller très loin en termes de capacités graphiques. Cependant, une partie de ce que nous avons expliqué dans la « Gestion des ressources graphiques » du dossier sur Vista peut être retrouvé désormais dans deux technologies mises au point par Novell.

XGL est un gestionnaire de fenêtres tandis que Compiz s’occupe de la composition graphique. Globalement, XGL et Compiz tirent partie d’OpenGL, et à travers lui, des capacités d’accélération des cartes graphiques.


Si les captures d’écran ne rendent pas vraiment justice aux possibilités de ces deux technologies, vous pouvez vous rendre sur cette page où vous trouverez des exemples vidéo. A noter que Compiz, pour la composition graphique, utilise Cairo pour les capacités vectorielles et un canal alpha pour rendre la transparence. Il est doté d’un système de plug-in permettant de lui ajouter autant d’effets graphiques qu’on le souhaite. Via ce système, on pourra également le rendre compatible avec Gnome ou KDE.
Source : Novell
Publiée le 09/02/2006 à 12:24

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;