S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Publicités en graffitis pour la PSP : Philadelphie réagit

L'affaire n'est pas si graff que ça, Steffi...

Sony GraffitiLa campagne de graffitis que Sony mène dans les principales villes américaines irrite depuis quelque temps certains citoyens et associations de quartier. Hier mercredi, c'est la ville de Philadelphie, par l'intermédiaire de son représentant Pedro Ramos, qui commence à agir contre le Japonais.

Sony affirmait récemment employer des tagueurs pour couvrir certains murs de graffitis à l'effigie de la PSP, sans jamais citer le nom de la console, ni la marque. A Philadelphie, la grogne est venue d'une association militant contre l'affichage publicitaire sauvage. La responsable Mary Tracy affirme que Sony abuse des règles avec cette campagne, dépassant allègrement les limites des zones d'affichage légales.

L'élu municipal Pedro Ramos a donc envoyé une lettre de mise en demeure par fax au siège américain de Sony, situé à San Mateo en Californie. Le représentant menace Sony de multiples amendes pour infraction aux règles municipales, ou même d'une action en profondeur, visant à rembourser les profits que les affichages illégaux auraient pu générer.

Sony affirmait pourtant récemment avoir payé pour louer chaque espace de graffiti. Aucune procédure judiciaire n'a encore été réellement engagée, il faudra tout d'abord attendre la réponse de Sony à Ramos. Les avis sont partagés chez les citoyens, beaucoup pensent à un abus de promotion, d'autres prennent la campagne comme de l'art urbain... A suivre.
Publiée le 29/12/2005 à 15:04

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;